Bachelier bibliothécaire documentaliste

Information et communication / Bachelier bibliothécaire documentaliste

Le bachelier bibliothécaire – documentaliste1 est un professionnel de l’information et de la documentation. Il intervient :

  • dans les bibliothèques publiques, au service du développement des pratiques de lecture sur le territoire de compétence où il exerce sa profession.
  • dans les services de documentation, au service du développement de la recherche documentaire en cohérence avec la stratégie de l’organisation qui l’emploie.

Son action s’exerce sous l’autorité de son employeur dans le respect de la déontologie de son métier.

Dans les bibliothèques publiques, il participe à la conception du plan quinquennal de développement et il concourt à sa réalisation.

Il définit et met en œuvre la politique de développement des pratiques de lecture dans ses différents aspects : la politique documentaire, les accès à la documentation, les technologies, la communication, la gestion de projet et l’animation.

Son action se développe en complémentarité avec celle de partenaires des secteurs culturel, social ou éducatif.

Dans les centres de documentation, il apporte un soutien à l’organisation dans le but de favoriser les échanges d’information, de faciliter le travail de l’ensemble des employés et de prendre des décisions adaptées.

Son travail englobe la gestion de ressources produites en interne ou acquises et spécialisées en fonction des domaines couverts par le centre de documentation. Elles sont mises à la disposition du public sur demande ou de manière proactive.

 

  • Gérer des fichiers, récolter des statistiques, maîtriser de nombreuses sources d’information enrichies par l’usage intensif de l’ordinateur
  • Apporter une aide dans la manipulation d’outils tels que consultation d’un CD ROM, borne interactive, banques de données ou catalogues
  • Assurer des responsabilités dans le suivi et le contrôle d’un personnel
  • Approcher des domaines multiples et variés à caractères scientifique, technique, artistique, philosophique ou autre
  • Participer à des activités de développement socio-culturel.
  • Secteur public: bibliothèques, centres de documentation spécialisés des services culturels, des ministères ou des institutions d’enseignement universitaire ou non. L’accès aux fonctions dans le secteur public est défini par la législation en vigueur
  • Secteur privé: centres de documentation et de recherches dans les entreprises ou les associations d’entreprises.

Les cours :

Les cours du Baccalauréat bibliothécaire documentaliste sont regroupés par unités de formation qui constituent sa grille-horaire.
La section se compose d’un ensemble d’unités de formation réparties selon les groupes A, B sur une durée de 4 à 5 ans (en fonction de votre statut, de vos connaissances en langues,…)
Les unités de formation doivent impérativement être suivies dans un ordre chronologique fixé par l’organigramme.
La réussite de chacune des unités de formation donne lieu à la délivrance d’une attestation de réussite.
Toutes les attestations obtenues sont capitalisables pour donner droit à la présentation de l’épreuve intégrée.
La réussite de l’épreuve intégrée associée aux attestations de réussite confèrent le titre de bachelier bibliothécaire documentaliste.

Bloc 1
Bloc 2
Numéro d'UEIntitulésNombre de périodesNombre de crédits ECTS
1144

Connaissance de la presse

305
1140

Formation technique de la multimédiathèque

806
1139

Animation

607
1146

Etude documentaire des diverses disciplines artistiques

404
1147

Etude documentaire des littératures francophones, étrangères et de la paralittérature

808
1149

Etude documentaire des sciences et des techniques – niveau 1

404
1150

Etude documentaire des sciences humaines

606
1141

Stage d’intégration professionnelle

804
Bloc 3
Numéro d'UEIntitulésNombre de périodesNombre de crédits ECTS
1155

Gestion des ressources humaines

Bloc 3 et Bloc 4 (1an sur 2)

1009
1151

Etude documentaire des sciences et des technique – niveau 2

808
1156

Stage d’intégration professionnelle BIB C

1206
1190

Anglais en situation appliqué à l’enseignement supérieur – niveau 3

807
1193

Anglais en situation appliqué à l’enseignement supérieur – niveau 4

807
1152

Système de gestion de bases de données

606
1163

Création de sites web dans le domaine des bibliothèques

805
1154

Plan quinquennal de développement de la lecture

Bloc 3 et Bloc 4 (1 an sur 2)

12012
Bloc 4
Numéro d'UEIntitulésNombre de périodesNombre de crédits ECTS
1157

Activités professionnelles de formation

1206
1196

Anglais-communication et recherche documentaire appliquée

1007
1164

Néerlandais-Recherche documentaire appliquée

1007
1167

Epreuve intégrée de la section : Bachelier bibliothécaire-documentaliste

16020
1154

Plan quinquennal de développement de la lecture

Bloc 3 et Bloc 4 (1 an sur 2)

12012
1155

Gestion des ressources humaines

Bloc 3 et Bloc 4 (1an sur 2)

1009

André CEUTERICK

Les portes de la science doivent être toutes grandes ouvertes à toutes les intelligences. Partout où il y a un champ, partout où il y a un esprit, qu’il y ait un livre. (V. Hugo)

Depuis le début de ma carrière, j’ai enseigné plusieurs matières différentes.
D’abord, en cours de plein exercice, au niveau secondaire : le français, la morale
laïque, l’italien puis, en promotion sociale : le français, le français pour étranger,
l’italien et le cinéma. En effet, j’ai assumé pendant près de 40 ans, la direction du
service culturel cinématographique de la Province de Hainaut et ai effectué de
nombreuses prestations journalistiques en presse écrite, radio, télévision.
Aujourd’hui, je suis retraité de la fonction publique et assume encore le cours de
cinéma à l’IRAM, en tant qu’expert.

Cécile DIONGRE

« En apprenant, tu enseigneras.
Et en enseignant, tu apprendras »
Phil Collins, « Son of man »

Le hasard m’a permis de découvrir l’enseignement de Promotion Sociale il y a un peu plus de 25 ans. C’est toujours avec autant de plaisir et de curiosité que je découvre dès septembre des étudiants issus d’horizons différents qui font la richesse de cet enseignement. Licenciée en communication sociale appliquée, j’enseigne auprès des bacheliers en éducation spécialisée et auprès de futurs bibliothécaires documentalistes.

Hedwige LECLERCQ

La culture ce n’est pas avoir le cerveau farci de dates, de noms ou de chiffres, c’est la qualité du jugement, l’exigence logique, l’appétit de la preuve, la notion de la complexité des choses et de l’arduité des problèmes.
C’est l’habitude du doute, le discernement dans la méfiance, la modestie d’opinion, la patience d’ignorer, la certitude qu’on n’a jamais tout le vrai en partage ; c’est avoir l’esprit ferme sans l’avoir rigide, c’est être armé contre le flou et aussi contre la fausse précision, c’est refuser tous les fanatismes et jusqu’à ceux qui s’autorisent de la raison ; c’est suspecter les dogmatismes officiels mais sans profit pour les charlatans, c’est révérer le génie mais sans en faire une idole, c’est toujours préférer ce qui est à ce qu’on préférerait qui fût.
Jean Rostand – Le droit d’être naturaliste (1963)

Hedwige Leclercq, titulaire du Bachelier de Bibliothécaire-documentaliste. Formation : Bachelier en Sciences humaines (AESI).
Chargée de cours (Littérature jeunesse, Littératures étrangères et Paralittératures, Catalographie et Indexation 2, Animation, Plan de Développement de la Lecture, Anglais, Anglais Recherche documentaire) et coordinatrice de section à l’IramPS, section Bibliothécaire-Documentaliste.
A été vendeuse en librairie, bibliothécaire, bibliothécaire-dirigeante et animatrice à Jemappes, Mons et Saint-Ghislain.
Elle est amatrice de concerts, de films (surtout britanniques), d’expositions, de balades « herborisantes » et de siestes avec son chat ( !).
Une heure de lecture est le souverain remède contre les dégoûts de la vie (Montesquieu)
Connaître et penser, ce n’est pas arriver à une vérité certaine, c’est dialoguer avec l’incertitude (Edgar Morin)

Laurence DELAYE

« S’enrichir au contact des autres par le partage de connaissances et d’expériences.
Se réjouir de la concrétisation du projet de formation de nos apprenants.
Construire leur avenir et ainsi, construire aussi l’avenir de nos bibliothèques. »

J’ai eu la chance d’allier deux passions et d’en faire mon métier. L’informatique et la lecture. Par bonheur, j’ai rencontré durant mon parcours de formation des personnes qui par leur soutien et leurs conseils avisés m’ont aidé à réaliser ce qui n’était qu’un rêve. Voici plus de 22 ans que je travaille en bibliothèque dans la section Espace Public Numérique (EPN). C’est un métier de sensibilisation et d’initiation aux technologies qui a pour objectif l’inclusion numérique, riche en contact et diversifié.

La promotion sociale, j’y travaille depuis 2005. Chaque année est une joie renouvelée par

les rencontres, les échanges de savoirs, le partage d’expériences. J’ai plaisir à penser que ce que j’ai reçu un jour, je peux à mon tour le donner.

Marie-Chantal MOINS

‘Nous passons 15 ans à l’école et pas une fois on ne nous apprend la confiance en soi, la passion et l’amour qui sont les fondements de la vie.’ Albert Einstein
‘Aide-moi à faire seul et à penser par moi-même.’ Maria Montessori
‘On n’enseigne et on ne peut enseigner que ce que l’on est’. Jean Jaurès

Une expérience professionnelle de quelque 16 ans dans des bibliothèques publiques et Centre de documentation spécialisé, enseignante, coach en bilan de compétences pour des publics en difficultés, en fonction d’appui et de suivi d’étudiants.
Lorsqu’elle n’est pas en soutien à un candidat qui présente son Epreuve Intégrée, ou à l’écoute d’un étudiant en décrochage, elle apprécie les expositions culturelles, le cinéma et toute activité qui permet la rencontre à l’autre.

Agrégée de l’Enseignement Secondaire Inférieur Langue maternelle-Histoire-Morale, Bibliothécaire.
Conseillère pédagogique dans un établissement scolaire de promotion sociale, Province de Hainaut.
Chargée de cours IRAM PS, section Bibliothécaire-Documentaliste.

Marie-Hélène VAN HAESDONCK

«Mon esprit est un jardin désordonné, une friche remplie de coton, de glace, de ronces et de fraises sauvages. » (Thomas Vinau) Comme a dit Voltaire: «Il faut cultiver notre jardin.»

L’école c’est comme un grand jardin! Et chacun a une parcelle à cultiver! L’enseignant va préparer la matière, la partager, favoriser la créativité tout en restant à l’écoute. Et l’étudiant va mettre en pratique la théorie reçue, va retenir l’essentiel, va chercher et imaginer d’autres recettes… Plus les échanges seront riches et plus le jardin sera coloré. C’est comme cela que j’imagine le métier d’enseignante. La littérature et les sciences nous aident bien pour trouver des recettes! Se poser des questions, trouver dans les livres une réponse, saisir la bonne information, expérimenter, rebondir sur ses erreurs c’est ainsi que va le monde, avec les écrivains, les scientifiques et … les jardiniers!

Valeria LAI

Chacun a droit à la connaissance, à l’éducation et à la culture. L’enseignement est un tremplin pour aider l’étudiant à atteindre ses objectifs dans un domaine qu’il pensait être inaccessible.

Etudiante en promotion sociale pour améliorer mes lacunes en comptabilité et en langues après des études supérieures de secrétaire de direction, et pour le plaisir en explorant des horizons artistiques et le secteur des bibliothèque et j’ y ai fait de très belles rencontres. Le hasard a fait qu’un enseignant devenu directeur en promotion sociale m’a engagée en 2004 dans ce domaine qui n’était initialement pas prévu dans mes projets de carrière à l’époque.

Arrivée avec « mes bagages » en 2012 à l’IRAM PS, mes fonctions de secrétaire-éducatrice, coordonnatrice qualité et chargée de cours sont un réel tremplin dans mon épanouissement personnel par la diversité des tâches qui me permettent de découvrir les différentes facettes de l’enseignement loin d’être routinières. Le contact humain avec les étudiants, les enseignants et les équipes d’encadrement sont enrichissants. Ma personnalité réservée a évolué avec le temps et je m’y sens à ma place.

Vous trouverez davantage d’informations concernant le métier de bibliothécaire en vous dirigeant vers les liens suivants

Professeurs

GERARD Corinne

« La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre »… Si je peux être celle qui vous pousse dans les montées

Giles DUPUIS

La richesse des profils et des parcours des étudiants de l’IRAM, et leur motivation à mener à bien leur projet professionnel, inspirent respect et humilité

Deborah FRIES

Il est essentiel d’outiller avec bienveillance et rigueur les étudiants afin de construire leur avenir professionnel.

Avis des anciens

DEROY Mélanie

DEROY Mélanie a un parcours scolaire classique avec à la clé un diplôme d'institutrice primaire. Elle se rend vite compte qu'elle n'a pas envie d'exercer ce métier-là et décide de s'orienter vers la formation Bibliothécaire Documentaliste. Elle obtiendra son baccalauréat en 2009.
La lauréate travaillait dans l'enseignement tout en suivant les cours du soir. Elle a été repérée lors d'un entretien pour une place de bibliothécaire à Erquelinnes mais n'a finalement pas obtenu le poste. En 2008, la bibliothèque d'Ham-sur-Heures-Nalinnes la contacte et lui propose un mi-temps, elle obtiendra plus tard dans la même année un temps-plein tout en ayant la possibilité de terminer ses études de bibliothécaire-documentaliste. Voilà 7 ans que notre ancienne étudiante travaille dans ce réseau.
Son choix s'est porté tout naturellement sur l'IRAM Promotion Sociale car elle cherchait une formation pour devenir bibliothécaire en cours du soir et proche de son domicile à Mons.
Son parcours scolaire a connu des hauts et des bas car il ne fût pas toujours facile de concilier sa vie professionnelle (surtout à temps-plein) et ses études.
Cependant, elle souligne de très bonnes rencontres avec des enseignants qui motivaient leurs élèves au maximum. Pour en citer quelques-uns, Mme GOBEAU, Mlle LIETARD, Mme MOINS… qu'elle remercie beaucoup ! DEROY Mélanie estime avoir suivi une formation de qualité dont elle n'a pas eu à rougir une fois arrivée sur le terrain.
Actuellement, elle se sent bien dans la bibliothèque où elle travaille car cela correspond à ses envies et à son tempérament : bibliothèque dynamique et au service de ses lecteurs. Il y a beaucoup d'interactivité avec ceux-ci et d'animations…
Son souhait ? Pouvoir y travailler encore très longtemps !!!
Selon notre lauréate, la qualité de notre formation tient essentiellement sur la qualité de l'enseignement qui est prodigué par nos enseignants. Il est intéressant que ceux-ci aient une expérience sur le terrain pour pouvoir la transmettre aux étudiants

DEROY Mélanie

DEROY Mélanie a un parcours scolaire classique avec à la clé un diplôme d’institutrice primaire. Elle se rend vite compte qu’elle n’a pas envie d’exercer ce métier-là et décide de s’orienter vers la formation Bibliothécaire Documentaliste. Elle obtiendra son baccalauréat en 2009.
La lauréate travaillait dans l’enseignement tout en suivant les cours du soir. Elle a été repérée lors d’un entretien pour une place de bibliothécaire à Erquelinnes mais n’a finalement pas obtenu le poste. En 2008, la bibliothèque d’Ham-sur-Heures-Nalinnes la contacte et lui propose un mi-temps, elle obtiendra plus tard dans la même année un temps-plein tout en ayant la possibilité de terminer ses études de bibliothécaire-documentaliste. Voilà 7 ans que notre ancienne étudiante travaille dans ce réseau.
Son choix s’est porté tout naturellement sur l’IRAM Promotion Sociale car elle cherchait une formation pour devenir bibliothécaire en cours du soir et proche de son domicile à Mons.
Son parcours scolaire a connu des hauts et des bas car il ne fût pas toujours facile de concilier sa vie professionnelle (surtout à temps-plein) et ses études.
Cependant, elle souligne de très bonnes rencontres avec des enseignants qui motivaient leurs élèves au maximum. Pour en citer quelques-uns, Mme GOBEAU, Mlle LIETARD, Mme MOINS… qu’elle remercie beaucoup ! DEROY Mélanie estime avoir suivi une formation de qualité dont elle n’a pas eu à rougir une fois arrivée sur le terrain.
Actuellement, elle se sent bien dans la bibliothèque où elle travaille car cela correspond à ses envies et à son tempérament : bibliothèque dynamique et au service de ses lecteurs. Il y a beaucoup d’interactivité avec ceux-ci et d’animations…
Son souhait ? Pouvoir y travailler encore très longtemps !!!
Selon notre lauréate, la qualité de notre formation tient essentiellement sur la qualité de l’enseignement qui est prodigué par nos enseignants. Il est intéressant que ceux-ci aient une expérience sur le terrain pour pouvoir la transmettre aux étudiants