Technicien en construction et travaux publics

Formations en partenariat / Technicien en Construction et Travaux Publics

Le technicien en construction et travaux publics est capable d’installer, d’organiser et de gérer au quotidien un chantier qui comprend des hommes, des matériels, des matériaux mettant en oeuvre des moyens financiers, il réalise des métrés et des devis et utilise différents outils informatiques pour remplir sa mission (logiciels de DAO, de résistance des matériaux, de traitement de texte…).
Le technicien en construction et travaux publics travaille sur des chantiers de constructions neuves ou en réhabilitation, il doit aussi collaborer et rendre compte de ses activités à son supérieur hiérarchique.
Le technicien en construction et travaux publics travaille avec soin et précision en faisant respecter les prescriptions relatives en matière d’hygiène, d’environnement et les normes de sécurité.
Il doit aussi s’adapter à l’évolution des nouvelles techniques de la spécialité et se conformer aux exigences accrues des clients en étant une personne de communication capable d’échanger des informations à caractère technique et général.

– Consulter le dossier technique et administratif : lire les plans, examiner les cahiers de charges, actualiser la documentation technique et s’informer sur l’évolution et les perspectives des matériaux et des techniques

– Réaliser des métrés et des devis : sur base de plans, établir et/ou vérifier les métrés et, le cas échéant, établir les devis des travaux de l’entreprise ;

– Organiser et installer un chantier : lire et analyser le planning, préparer l’installation du chantier en la vérifiant sur site, assurer la signalisation et vérifier l’implantation du chantier ;

– Procéder à l’implantation et au traçage d’ouvrage sur le terrain : lire des plans en vue de l’implantation, réaliser des levés de détails, transcrire les résultats de levés sur plans, réaliser des nivellements, implanter et piqueter des ouvrages ;

– Gérer le chantier : tenir à jour le journal des travaux, veiller au respect du planning et l’actualiser, assurer la réception des matériaux et matériel, quantifier les travaux réalisés, veiller à la qualité des travaux et participer aux réunions de chantier ;
– Participer aux études : utiliser les moyens de représentation (moyens informatisés et logiciels spécialisés), établir et/ou modifier des plans, des bordereaux des croquis d’exécution, participer aux dimensionnements d’éléments de structure, appliquer les techniques d’isolation, collaborer à l’établissement du planning et assurer la coordination de chantier ;
– Assurer la qualité en analysant son travail en termes de résultats, veiller à la sécurité et à l’hygiène et s’intégrer dans la vie professionnelle en appliquant la législation et la réglementation en matière de protection et de prévention du travail.

– Chantier du bâtiment ;
– Chantier de travaux publics ;
– Chantier de génie civil ;
– Autres

Les cours :

Bloc 1
Numéro d'UEIntitulésNombre de périodes
956

TECHNOLOGIE ET CONNAISSANCE DES MATERIAUX – NIVEAU 1

60
957

TECHNOLOGIE ET CONNAISSANCE DES MATERIAUX – NIVEAU 2

60
958

TECHNOLOGIE: TECHNIQUES SPECIALES

120
959

TOPOGRAPHIE ET VOIRIE

100
960

TECHNOLOGIE DE LA ROUTE

40
961

BASES DE DESSIN TECHNIQUE

80
962

ORGANISATION DE CHANTIER

120
963

METRE – DEVIS

80
964

BUREAU D’ETUDES

100
965

MATHEMATIQUES: ORIENTATION TECHNIQUE – NIVEAU 1

80
966

MATHEMATIQUES: ORIENTATION TECHNIQUE – NIVEAU 2

80
967

RESISTANCE DES MATERIAUX

80
968

BETON ARME

80
355

METHODE DE TRAVAIL

60
969

FRANCAIS ORIENTE

80
970

STAGE: TECHNICIEN EN CONSTRUCTION ET TRAVAUX PUBLICS

120
971

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION: TECHNICIEN EN CONSTRUCTION ET TRAVAUX PUBLICS

120

GERARD Corinne

« La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre »… Si je peux être celle qui vous pousse dans les montées difficiles et qui enlève les quelques obstacles sur votre route vers la ligne d’arrivée alors je serai fière de vous voir diplômés de l’iramps.

Après 12 années comme enseignante en sciences et construction dans le secondaire supérieur, mon chemin m’a mené, dans les mêmes fonctions, à l’iramps sans aucune notion de la promotion sociale… J’ai pris connaissance de la chance et de l’opportunité qu’un tel enseignement pouvait apporter à un public adulte … J’ai observé, j’ai appris, j’ai apprécié et j’ai posé ma candidature au poste de conseillère à la vie étudiante… J’y ai rencontré une équipe administrative et professorale motivée avec un seul but, identique au mien, la réussite des étudiants dans leurs parcours. 

Ma formation de conseillère en prévention associée à cette motivation de l’équipe et au courage des étudiants m’a permis de développer une bienveillance et une attention particulière au bien-être des étudiants tout au long de leurs parcours de formation.  

Je suis et je resterai convaincue que la promotion sociale est l’enseignement qui répond le mieux aux exigences et aux besoins de notre société actuelle, avec ses bouleversements et ses changements déroutants.   

Philippe MATTELIN

Enseigner à l‘IRAMPS est un plaisir qui permet de nourrir et de développer les générations futures à partir du savoir acquis lors de ses propres études, auxquelles on additionne ses expériences professionnelles.
Mais aussi j’aime enseigner car en retour, j’apprends de mes élèves autant que je leur enseigne

Ingénieur civil architecte de formation, j’ai commencé par enseigner le dessin technique à une époque où l’on dessinait encore à la main sur des tables à dessin et du papier calque …
J’ai de suite été séduit par la richesse des échanges autant avec les autres professeurs qu’avec les étudiants.
D’autres cours se sont ensuite ouverts en relation avec ma profession ( le métré de bâtiment ) ou avec ma formation mathématique ( méthodes de levés et de calculs topographiques )
Enseigner est différent chaque jour et à chaque leçon. Et chaque année, un réel renouveau.
Aider les étudiants à surmonter les difficultés, réussir leurs études et ensuite rentrer dans la vie professionnelle avec les armes nécessaires est une fierté et une réelle récompense pour l’enseignant.

Professeurs

GERARD Corinne

« La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre »… Si je peux être celle qui vous pousse dans les montées

Giles DUPUIS

La richesse des profils et des parcours des étudiants de l’IRAM, et leur motivation à mener à bien leur projet professionnel, inspirent respect et humilité

Deborah FRIES

Il est essentiel d’outiller avec bienveillance et rigueur les étudiants afin de construire leur avenir professionnel.

DEROY Mélanie

DEROY Mélanie a un parcours scolaire classique avec à la clé un diplôme d’institutrice primaire. Elle se rend vite compte qu’elle n’a pas envie d’exercer ce métier-là et décide de s’orienter vers la formation Bibliothécaire Documentaliste. Elle obtiendra son baccalauréat en 2009.
La lauréate travaillait dans l’enseignement tout en suivant les cours du soir. Elle a été repérée lors d’un entretien pour une place de bibliothécaire à Erquelinnes mais n’a finalement pas obtenu le poste. En 2008, la bibliothèque d’Ham-sur-Heures-Nalinnes la contacte et lui propose un mi-temps, elle obtiendra plus tard dans la même année un temps-plein tout en ayant la possibilité de terminer ses études de bibliothécaire-documentaliste. Voilà 7 ans que notre ancienne étudiante travaille dans ce réseau.
Son choix s’est porté tout naturellement sur l’IRAM Promotion Sociale car elle cherchait une formation pour devenir bibliothécaire en cours du soir et proche de son domicile à Mons.
Son parcours scolaire a connu des hauts et des bas car il ne fût pas toujours facile de concilier sa vie professionnelle (surtout à temps-plein) et ses études.
Cependant, elle souligne de très bonnes rencontres avec des enseignants qui motivaient leurs élèves au maximum. Pour en citer quelques-uns, Mme GOBEAU, Mlle LIETARD, Mme MOINS… qu’elle remercie beaucoup ! DEROY Mélanie estime avoir suivi une formation de qualité dont elle n’a pas eu à rougir une fois arrivée sur le terrain.
Actuellement, elle se sent bien dans la bibliothèque où elle travaille car cela correspond à ses envies et à son tempérament : bibliothèque dynamique et au service de ses lecteurs. Il y a beaucoup d’interactivité avec ceux-ci et d’animations…
Son souhait ? Pouvoir y travailler encore très longtemps !!!
Selon notre lauréate, la qualité de notre formation tient essentiellement sur la qualité de l’enseignement qui est prodigué par nos enseignants. Il est intéressant que ceux-ci aient une expérience sur le terrain pour pouvoir la transmettre aux étudiants